street art Jérôme Mesnager corps blanc paris

Jérôme Mesnager est le Père de « l’Homme en blanc », il est l’un des premiers peintres de rue parisiens. En trente ans, son art est devenu un courant artistique communément appelé art urbain ou graffiti.  

 Il est l’un des fondateurs, en 1982, de Zig-Zag, un groupe d’une dizaine de très jeunes artistes en « zig-zag dans la jungle des villes » qui décident d’occuper la rue en dessinant des graffitis et, aussi, d’occuper brièvement, le temps d’une performance artistique, des usines désaffectées.

 Le16 janvier 1983, il invente l’Homme en blanc, « un symbole de lumière, de force et de paix ». Cette silhouette blanche aussi appelée « Corps blanc » ou « l'Homme blanc », Jérôme Mesnager l'a reproduite à travers le monde entier, des murs de Paris à la muraille de Chine. 

« Je fais des tableaux et la toile c’est le monde. »
Jerôme Mesnager est touché par la volonté d'un art accessible à tous :
« Je me suis dit: je serai libre de tout circuit marchand, dans la rue, on peut faire de l'art pour les gens de notre époque, pour les passants comme les clochards ! »

 

Pour La Manufacture, Jérôme Mesnager réalise des oeuvres uniques sur des supports de rue tels que des palissades, des morceaux de poutre Eiffel ou des roues de chantier.  

 

July 10, 2020 — Helene Lenorman

Leave a comment

Please note: comments must be approved before they are published.